Parlez maintenant de vou

Je suis technicien en télécommunication d'affaire et informatique résidentiel depuis 2001. J'installe du câblage téléphonique, informatique, audio, video et l'internet. Également, j'installe et programme  des centrales téléphoniques traditionnelles et IP, des solutions de télécommunication sans-fil et des systèmes audio pour des entreprises à grandes surface, bureaux et usines de petites et grandes envergures.
 
Depuis le début de 2006, j'ai commencé à souffrir de maux d'oreilles, maux de tête, acouphènes, vertiges, insomnie, perte de concentration, fatigue, diminution de la vision, saignement de nez, éclatement des vaisseaux sanguin dans les yeux etc.
J'ai dû m'absenter régulièrement du travail pour des raisons médicales et me suis promené de salle d'urgence en rendez-vous chez différents spécialistes mais pas de maladie connue visible et cela durant 1 ans et demi. Plus tard, je me suis rendu compte que ces symptômes arrivaient seulement (et je dis bien seulement) lorsque je suis à proximité d'équipement de communication sans-fil.
Pour en être bien certain, mon épouse (infirmière clinicienne) et moi ainsi que des amis, avons fait des tests (exposition à mon insu et sensation selon le type d'équipement)  pour en avoir le cœur net avant d'en parler à des gens du corps médical.
Ceux-ci étant dans le néant et ne pouvant m'aider car rien au Canada n'existe pour traiter ce genre de problème avec sérieux. Cela va jusqu’à la négation de la part de Santé Canada et des sociétés de télécommunications ; donc pas de problème, pas de malade et pas de financement de recherche nécessaire.
En mai 2009 pour ces raisons,  j'ai dû quitter mon emploi en télécommunication d'affaire.
Je ne peux  plus me retrouver dans un lieu où il y a des équipements sans-fil pour plus de quelques heures à la fois sans quoi, je m'expose à différents problème de santé variant de simple à complexe selon la durée d'exposition.
Je ne peux supporter d'être près d'un IPhone, Black Berry ou téléphone intelligent utilisant le 3G plus de quelques secondes avant de ressentir des engourdissements du visage et quelques minutes avant d'éprouver des douleurs crâniennes, des brûlures et pincements dans les oreilles et de puissants acouphènes.  À l'inverse, quand je suis loin de tout équipement sans-fil, la santé revient vite, les acouphènes diminuent considérablement, pas de maux de tête, pas de vertige, bon sommeil, amélioration de la mémoire etc.
 

Au cours des dernières années j'ai lu et vu des centaines d'articles et reportages, j'ai pris connaissance de plusieurs études scientifiques et croisé un lot de blogues où des milliers de gens se plaignent des douleurs causées par des équipements sans-fil et cela dans tous les pays utilisant ces technologies; Les gens se plaignant des même maux alors qu’ils ne se connaissent même pas et ne se sont jamais parler auparavant. Aussi j'ai parlé et rencontré plusieurs personnes souffrant de ses maux ici au Canada, plus précisément au Québec dans les régions montréalaise et laurentienne.
Il est clair que les radiations micro-ondes affectent la santé des gens et certaines personnes plus que d'autres.
Pour ces raisons nous devons être vigilants et appliquer un certain principe de précaution tenant compte des différentes études indépendantes et en même temps surveiller et contrôler le déploiement de solution sans-fil à grande échelle.
Exemples : -La puissance du réseau téléphonique et antenne relais
- Les compteurs d'électricité RF en implantation sur toutes les résidences au Québec
(Ce qui équivaut à la mort pour moi et tous les gens souffrant d électrohypersensibilité (EHS).
-Le Wifi dans les écoles.
-L’internet sans-fil ou clef internet dans les régions, seul lieu ou peuvent se réfugier les gens souffrant d’électrohypersensibilité (EHS) ou syndrome d'intolérance aux champs électromagnétiques(SICEM).
Plus de 35% des gens selon certaines études non reliées aux compagnies de télécommunications peuvent ressentir des malaises près d'équipement sans-fil sans savoir ce qui les embête réellement et 3% d'entre eux ont des effets grave les invalidant.
J'ai, depuis, essayé de trouver un emploi ou je serais à l’abri de ces technologie mais en vain, j'ai donc décidé de faire ce que je connais le mieux,  la télécommunication et l'informatique résidentiel. En septembre 2010 j'ai alors fondé Vert-techno.com.
 
Je choisi ainsi ma clientèle et les clients qui me choisissent sont désireux d’assainir leur environnement.
Je fais le même travail mais de manière à réduire l'exposition des gens aux champs électromagnétique ou micro-ondes en éliminant les gadgets sans-fil et  en installant différents câblages le moins visible possible.
 
Une de mes citations préférées dit, Tant qu'à le faire, faisons-le bien !
 


José Levesque

s!

Je suis technicien en télécommunication d'affaires et informatique résidentielle depuis 2001. Diplômé et formé pour installer du câblage téléphonique, informatique, audio, vidéo et l'internet. Également, installer et programmer  des centrales téléphoniques traditionnelles et IP, des solutions de télécommunication sans-fil et des systèmes audio pour des entreprises à grande surface, bureaux et usines de petites et grandes envergures.
 
Depuis le début de 2006, j'ai commencé à souffrir de maux d'oreilles, maux de tête, acouphènes, vertiges, insomnie, perte de concentration, fatigue, diminution de la vision, saignement de nez, éclatement des vaisseaux sanguins dans les yeux, etc.
J'ai dû m'absenter régulièrement du travail pour des raisons médicales et me suis promené de salle d'urgence en rendez-vous chez différents spécialistes, mais pas de maladie connue visible, et cela durant 1 an et demi. Plus tard, je me suis rendu compte que ces symptômes arrivaient seulement (et je dis bien seulement) lorsque je suis à proximité d'équipement de communication sans-fil.
Pour en être bien certains, mon épouse (infirmière clinicienne) et moi ainsi que des amis, avons fait des tests (exposition à mon insu et sensation selon le type d'équipement)  pour en avoir le cœur net avant d'en parler à des gens du corps médical.
Ceux-ci étant sans compétence sur le sujet ne pouvant m'aider, car rien au Canada n'existe pour traiter ce genre de problème avec sérieux, malgré les nombreuses recommandations du Comité Permanent de la Santé du Canada. Cela va jusqu’à la négation de la part de Santé Canada et des sociétés de télécommunications ; donc pas de problème, pas de malade et pas de financement de recherche nécessaire.
En mai 2009 pour ces raisons,  j'ai dû quitter mon emploi en télécommunication d'affaires.
Je ne peux  plus me retrouver dans un lieu où il y a des équipements sans-fil pour plus de quelques heures à la fois sans quoi, je m'expose à différents problèmes de santé variant de simple à complexe selon la durée d'exposition.
Je ne peux supporter d'être près d'un iPhone, ou téléphone intelligent utilisant le WIFI, Bluetooth, 2G,  3G ,4G et 5G plus de quelques minutes avant de ressentir des engourdissements du visage et éprouver des douleurs crâniennes, des brûlures et pincements dans les oreilles et de puissants acouphènes.  À l'inverse, quand je suis loin de tout équipement sans-fil, la santé revient vite, les acouphènes diminuent considérablement, pas de maux de tête, pas de vertige, bon sommeil, amélioration de la mémoire, etc.


Au cours des dernières années j'ai lu et vu des milliers d'articles et reportages, j'ai pris connaissance de nombreuses études scientifiques et croisé un lot de blogues et site web professionnel où des milliers de gens se plaignent des douleurs causées par des équipements sans-fil et cela dans tous les pays utilisant ces technologies. Les gens rapportent les mêmes maux alors qu’ils ne se connaissent pas et ne se sont jamais parlé auparavant. Depuis 2010, il y a des centaines d'associations citoyennes, OBNL et regroupement de scientifique et professionnel de la santé qui tentent de défendre les citoyens affectés, dans tous les pays industrialisés de la planète.
Il est clair que les radiations émises pas les équipements de communication sans-fil affectent la santé des gens et certaines personnes plus que d'autres.
Pour ces raisons nous devons être vigilants et appliquer un certain principe de précaution tenant compte des différentes études indépendantes et en même temps surveiller et contrôler le déploiement de solutions sans-fil à grande échelle.
Exemples : - La puissance du réseau téléphonique et antenne relais
- Les compteurs d'électricité intelligents sur toutes les résidences au Québec
- Le Wifi dans les écoles, les restaurants, les hôpitaux et lieu public.
- L’internet sans-fil ou micro-ondes dans les régions, seul lieu ou peuvent se réfugier les gens souffrant d’électrohypersensibilité (EHS) ou syndrome d'intolérance aux champs électromagnétiques(SICEM).
Plus de 35% des gens selon certaines études non reliées aux compagnies de télécommunications peuvent ressentir des malaises près d'équipement sans-fil sans savoir ce qui les embête réellement et 3% d'entre eux ont des effets graves les invalidant.
J'ai (en 2009 et 2010), essayé de trouver un emploi ou je serais à l’abri de ces technologies, mais en vain, j'ai donc décidé de faire ce que je connais le mieux,  la télécommunication et l'informatique filaire résidentielle et pour petite entreprise. En septembre 2010 j'ai alors fondé Vert-techno.com. Depuis, je gagne principalement ma vie en réduisant ou éliminant le sans-fil et en rebranchant les technologies de communication récente, de manière filaire dans des résidences ou des gens vivent avec des symptômes semblables aux miens. À mon grand bonheur, une majorité de clients ont témoigné avoir vu une grande diminution de leur symptôme, à l'intérieur de leur résidence.
 
Je choisis ainsi ma clientèle et les clients qui me choisissent sont désireux d’assainir leur environnement.
Je fais le même travail, mais de manière à réduire l'exposition des gens aux champs électromagnétiques ou micro-ondes en éliminant les gadgets sans-fil et en installant différents câblages le moins visibles possible.

 
 
Une de mes citations préférées dit: Tant qu'à le faire, faisons-le bien !


José Levesque

Vous pouvez lire quelques un de mes articles

De plus en plus de scientifiques et organismes internationaux nous mettent en garde contre la surutilisation des  technologies sans-fil dans notre quotidien, ce qui pourrait mettre en danger notre santé et particulièrement celle de nos enfants et de nos ainés, à court terme.